Bienvenue dans les Studios Seven Stars !!! Ils viennent d'ouvrir mais comptent bien s'imposer dans le monde d'un style de cinéma en particuliers ... [Forum H/H/Y]
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Un groupe Skype a été créé afin de facilité la discutions entre membre a tout heure du jour et/ou de la nuit. N'hésitez pas a demander a y être ajouter. Pour cela vous pouvez ajouter le compte kaliska.pireta1 (Yuki/Angela)
Attention! N'oubliez pas de vous resencer si vous ne voulez pas voir votre compte supprimer. Cela serait dommage surtout si vous êtes revenue parmis nous. (Cela concerne tout le monde sauf les personnes inscrite après le 01/04/2016)

Partagez | 
 

 Un contrat juteux [PV Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aidan Hawke
Réalisateur
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 24/04/2016
Age : 29

MessageSujet: Un contrat juteux [PV Yuki]   Lun 9 Mai - 1:20

Midi... Ouais, Aidan était pas vraiment le genre de mec matinal, alors qu'il s'extirpait des plus mollement de son lit en bayant à s'en décrocher la mâchoire, étirant tel un félin avec la grâce d'un buffle en fin d'âge ses bras dans un craquement peu rassurant. Il tente de mettre un pied hors du plumard, buttant sur une bouteille qui roule dans la caravane dans un bruit de verre qui lui vrille la cervelle comme une perceuse venant voir si il y avait encore un neurone d'actif là dedans. Yep, il avait bien le cerveau qui baignait encore dans l'alcool à sentir ses paupières presque collées l'une à l'autre alors qu'il pouvait presque sentir physiquement les vaisseaux sanguins injectés et éclatés dans ses yeux. Il tâtonne sur sa table de chevet, y trouve une paire de lunette de soleil qu'il s'empresse de mettre tant la lumière ambiante et pourtant tamisée de son palace roulant ne semblait même plus être filtré par sa rétine. Il se fait enfin à la réalité, récupérant un peu l'image bien que le son grésillait toujours méchamment et que l'antenne se baladait mollement avec une forte envie de pisser. Il va pour se lever et répondre à ce besoin urgent, veut prendre appui sur le lit, mais sa main vient surtout claquer une surface molle qui répond par un gémissement comateux. Ah, quelques bribes de souvenirs lui revienne maintenant. Bon évidement pas son prénom, quoi que même hier soir il devait pas le savoir. Mais au moins, il avait le souvenir d'avoir niqué. C'est déjà ça. Il glisse une main baladeuse entre les cuisses découvertes de la demoiselle, alors qu'elle s'éveille et gémit à nouveau comme une chatte, écartant déjà de nouveau les cuisses pour lui. Mais non, il comptait pas lui remettre un coup, simplement vérifier que c'était bien une madame comme dans ses souvenirs. Il la laisse donc sur sa faim, soulagé mais du coup soucieux de savoir d'ou pouvait bien lui venir cette démangeaisons dans l'arrière train, avant d'aller tituber jusqu'au chiotte ou il se vidange à grand bruit de chute d'eau, sans fermer la porte, classe oblige. Et puis merde, il est chez lui après tout !...

Bon, être réveillé, c'est une chose, émerger véritablement en était un autre. Et pour ça, un seul remède miracle. Le café noir ! Celui qui vous donne l'impression d'être un texan buvant son pétrole directement puisé à la pipeline au petit matin. Il se coule dans son canapé, allume la télé cathodique qui trône dans un coin, la belle vie quoi. Il entend bien marmonner depuis la chambre, elle s'attend sûrement à un petit déj' au lit pour l'avoir sucer hier. Désolé ma grande, ça valait pas d'être au petit soin. Faut dire que le lascar se tapait régulièrement des actrices, à but professionnel évidement, alors une chaudasse ramassé dans un bar, ça fait rarement le poids. Elle lui a donné une ou deux idées de scène sympa à tourner la prochaine fois tout au plus.
Puis alors que son cerveau se remet mollement en marche, il sent un truc qui le dérange. Vous savez, cette sensation qui vient vous titiller le cortex sans jamais vouloir s'annoncer réellement. Il lui semblait avoir oublié un truc important en faite. Oui voilà, un rendez vous même. Ahhh, c'était bien lui ça de rater un entretien avec son banquier... non c'était pas ça. Son agent de probation ? Il était plus en conditionnel qu'il se souvienne bien. Il allait devoir vérifier néanmoins... mais non ce n'était toujours pas ça. Il bouge le bordel de boite chinoise et de bière finie ou presque sur la table du salon pour en extirper un calepin légèrement imbibé de tout ce qui venait d'être cité. Il relève ses lunette pour mieux voir, ce qui lui permet de se rendre compte que ce n'était pas les siennes d'ailleurs, pour tenter de mieux lire ce qu'il avait bien pu marquer distraitement à chaque fois qu'on lui donne une date qu'il est censé retenir. Que voulez-vous, les artistes... Ses yeux plissés, tentant de saisir les lettres pour en faire des mots, puis des phrases, et enfin les comprendre, lui donne l'impression d'être un enfant attardé bordé trop prêt du lit. Mais ça y est, il trouve enfin ce qu'il avait noté pour aujourd'hui.... « rendez-vous... matinée... avec.... Juuu... ah non Jake... De...laaaa...croix »...... merde c'était censé lui dire quelque chose ce charabia ? Il relit le truc dans sa mémoire. Cherche vaguement. Oui le nom lui disait bien un truc.... important même. Un mec important... oh putain ! Le patron de la Seven Star qui voulait l'avoir sous contrat !
Le barbu se sent tout à coup bien mieux réveillé, se relevant précipitamment, versant une partie de son café chaud sur la cuisse, gueulant et insultant dans un langage fleuri alors que sa compagne de la nuit le rejoignait intrigué en string et débardeur, s'attendant sûrement à ce qu'il lui offre des céréales à la con. Pour tout accueil, elle se retrouva bombardé de ses vêtements de salope allumeuse de fond de bar, la sortant vivement de sa caravane sous ses protestations alors qu'il lui réplique un simple « je te rappel...pas. » avant de la foutre dehors à moitié à poils. Bon, une chose de faite déjà...
Il court dans tout les sens, risquant plusieurs fois de s'étaler sur le sol en roulant sur une bouteille vide, les bazardant hors du chemin avec le pied avant de s'habiller vivement. Merde, merde, merde... Ils avaient convenu qu'il passerait dans la matinée, et il était déjà 13h à présent. Aidan l'avait joué nonchalant au téléphone, pas certain de vouloir travailler avec eux, comme si il était sur d'autre grosses pistes. Mais évidement que non. Oh, il y avait bien quelques petites productions qui aurait voulu de lui et ses idées, mais seul la SSS pouvait lui offrir les moyens de les filmer convenablement. Le patron avait l'air de vraiment le vouloir parmi eux en plus, c'était rare. Mais maintenant, il doit croire que le réalisateur mégalo qu'il était lui avait posé un lapin et ne voulait pas de son contrat. Quel con aussi d'aller se mettre une mine dans le premier bar venu avec la première greluche prêt à se faire fourrer aussi. Rhaaaaaa !
Il puait l'alcool et la cigarette froide de la gonzesse, décidant de prendre une douche en quatrième vitesse, qui prend évidement plus de temps que prévu, car ça prend toujours plus de temps que prévu quand on essaye de se dépêcher ! Il s'habille d'une chemise noir à motif pas trop froissé et d'un short en jeans, se rend compte qu'il a même pas rendu ses lunettes à la fille. Tant pis, ce sera en compensation pour ne pas l'avoir laissé lui prendre le cul ! Il est prêt à sortir, prêt à aller rejouer son nonchalant mégalo, mais il mate l'heure... une demi-heure avait passé. C'était trop tard putain... Si il se pointait maintenant, on le prendrait pour un branleur. Ce qu'il avait clairement été sur le coup. Cela valait toujours mieux de passer pour le mec trop imbu pour dire qu'il refusait un contrat juteux et préférait tout simplement ne passe pointer au rendez vous avec l'une des plus grosses industrie du milieu... non ?

Il s'affale dans son canapé. Se rend compte qu'il avait même pas éteint la télé. Regardant le champ de bataille qui lui servait de caravane, il prend un sac poubelle et commence à ranger. Il se sentait comme un adolescent de fraternité en train de ranger après la soirée d'intégration. C'est certainement tout ce qui lui restait à faire aujourd'hui.... C'est pas comme si on allait venir à lui non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Murasaki
Actrice [co-Fondatrice]
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 20/12/2014
Age : 22
Localisation : sa t'regarde???

MessageSujet: Re: Un contrat juteux [PV Yuki]   Jeu 9 Juin - 12:29

Yuki observe la caravane face a elle. Une grande caravane sur deux essieux qui était passablement luxueuse. Et passablement déplacer aussi dans se décors des quartiers plutôt pauvre de la ville. Bha peu lui importer en fait.

Elle réajusta sa capeline sur ses cheveux violet et ses lunettes de soleil sur son nez. A 15h le soleil avait tendance a taper fort dans se coin du globe, alors elle préférait prendre ses précautions. Habituellement elle éviter de sortir a cette heure du jours. Mais la elle n'avait pas vraiment eu le choix. Ordre du grand patron. Aussi avait elle opter pour une tenue blanche. Une robe a bretelle, avec un joli decolter, qui arrive a mis cuisse. Elle n'avait, pour une fois,  pas mis de bas ni de porte jarretelle. Il fessait bien trop chaud. Evidemment elle avait également oublier de façon fortuite de mettre un string et un soutient gorge. Et cela etait bien sur visible parfaitement sous une robe blanche. A cette tenue, elle y avait ajouter une large capeline en paille, afin de se protéger le visage, des ballerines simple et une ombrelle pour ses bras et son dos. Revenons à l'instant et l'action présente.

D'un pas assurer elle se dirigea vers la porte de cette caravane. Elle état la sur ordre de Jake. Jake qui voulais qu'elle vérifie et face absolument tout pour que l'homme qui habite ici vienne signer son contraction d'embauche. Un réalisateur visiblement prometteur qu'il voulait voir dans les studio mais qui n'était pas venu à son rendez-vous du matin. Il voulait donc qu'elle le convaincre de venir. Elle avait bien compris ce qu'il n'avait pas dit. Elle avait bien vu son regard sur elle. Elle le connaissait. Parfaitement bien même. Si cet homme qui habitait la... Si il voulait la sauté elle devait se laisser faire. Yuki sourit. Ça lui aller. Jake étant absent constamment en se moment et elle allait donc fréquemment voir à droite à gauche mais aucune relations d'un soir ne lui avait apporter se qu'elle cherchai à avoir. Enfin... Elle verrait bien... peut être que cette fois... Oui peut être... Elle verrait... Elle lissa sa robe blanche. Elle n'avait pas mis de sous vêtement ne voulant pas souffrir de la chaleur, puis frappa a la porte attendant ensuite une réponse, tout en prenant son temps pour replier son ombrelle blanche, la posant contre le mur alors qu'elle entendais des pas a l’intérieur se diriger vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un contrat juteux [PV Yuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poser un Contrat
» Nouveau contrat social
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Stars Studios :: Caravane d'Aidan Hawke-
Sauter vers: